Les Mystères de Larispem, T.1 : Le Sang jamais n’oublie – Lucie Pierrat-Pajot

chroniqueAuteur : Lucie Pierrat-Pajot
Editeur : Gallimard Jeunesse
Genre : Science-fiction, steampunk, uchronie
Nombre de pages: 260

 
RÉSUMÉ
 
« Larispem 1899 – Dans cette Cité-Etat indépendante où les bouchers constituent la caste forte d’un régime populiste, trois destins se croisent…? Liberté, la mécanicienne hors pair, Carmine, l’apprentie louchébem et Nathanaël, l’orphelin au passé mystérieux. Tandis que de grandes festivités se préparent pour célébrer le nouveau siècle, l’ombre d’une société secrète vient planer sur la ville.
Et si les Frères de Sang revenaient pour mettre leur terrible vengeance à exécution ? »
 

MON AVIS

Ayant entendu très peu d’avis sur ce livre, mais tous très positifs, j’avais vraiment envie de me lancer dedans ! Même si j’ai adoré, cela n’a pas été un coup de cœur, car malheureusement, une petite chose m’en a empêché.

Dès le début, on entre dans une histoire passionnante dans laquelle on retrouve Liberté et Carmine, deux jeunes filles, qui, pour gagner un peu d’argent, vont dans des maisons abandonnées et volent des objets. C’est à ce moment là, qu’un jeune homme va apparaître et perdre un livre qui a l’air important. Va s’en suivre beaucoup de péripéties et d’aventures pour les deux filles, qui ont été passionnantes à suivre !

L’univers que l’auteure a crée est extrêmement riche et bien construit. On est véritablement plongé dans le Paris futuriste de 1899. Cette uchronie steampunk détient énormément de détails et de références culturelles que j’ai adoré retrouver. Par exemple, Jules Verne possède un très grand rôle dans cette histoire, et j’ai adoré voir Larispem tourner autour de cet auteur. Ses œuvres ayant beaucoup d’influence et d’impact sur cette ville, Lucie Pierrat-Pajot m’a clairement donné envie de les découvrir. Le récit mêle également plein de mystères et de secrets autour des Frères de Sang, de la ville de Larispem, des personnages. Une vraie bombe !

Le seul défaut que je pourrais trouver à ce livre, et qui m’a donc empêché d’avoir un coup de cœur, c’est qu’il est nettement trop court. J’aurais aimé qu’il y ait au moins 50 pages de plus pour mieux permettre au lecteur de se plonger dans Larispem. Le roman va très vite et à cause de sa longueur, il est difficile d’être entièrement transporté dans le monde de l’auteure. C’est dommage, et j’espère donc que le second tome sera un peu plus fourni.

Ensuite, j’ai vraiment adoré les personnages, que ce soit Carmine, Liberté ou Nathanaël. L’autre gros point fort du livre, ce sont ses personnages hors des clichés. Liberté est très attachante, intelligente et ingénieuse. Carmine, elle, ne se laisse pas faire et est également, à sa manière, attachante. Mais ce que j’ai le plus aimé parmi ces deux personnages, c’est leur caractéristiques. Liberté est ronde, et Carmine est noire et presque « féroce ». Je trouve que ça change beaucoup des grandes blondes aux cheveux longs ; et des personnages qui changent autant des critères habituels, j’en redemande ! Il y a ensuite Nathanaël, qui arrive assez vite dans le roman. J’ai adoré suivre ce personnage, ses aventures étaient très intéressantes et riches en mystères. J’ai aimé voir la façon dont il évoluait tout au long du roman. Il évolue, mais pas trop, cela reste crédible puisqu’il cherche son identité, savoir qui il est et ce qu’il veut faire de sa vie.

Et pour finir, j’ai beaucoup aimé l’écriture de l’auteure. Elle est très jolie à lire, et si par moment elle est assez complexe, elle est quand même fluide. J’ai également adoré découvrir le langage des louchébem et essayer de le déchiffrer.

Les points positifs
– Un univers intéressant, passionnant et riche.
– Des personnages charismatiques et hors des clichés.
– On a maintenant envie de rentrer dans le livre et découvrir cet univers décrit par Lucie !
– Une uchronie steampunk très bien développée

Les points négatifs
– Un peu court pour que ce soit un coup de cœur.

 

EN BREF

Il y a un vrai travail sur ce livre que je ne peux que vous conseiller ! L’histoire est riche, l’argot utilisé par les bouchers est très drôle à déchiffrer et l’univers est passionnant. On a qu’une envie désormais, c’est vivre là-bas et découvrir toutes ces machines, ces rues, ces ballons dirigeables, ces tours etc. Si vous hésitiez à lire ce petit bijoux, je ne peux que vous dire de foncer !
 

sans-titre-18j

 
Publicités

28 réflexions sur “Les Mystères de Larispem, T.1 : Le Sang jamais n’oublie – Lucie Pierrat-Pajot

  1. Cette histoire semble avoir du potentiel. J’aimerais bien la découvrir à mon tour. Et je sais à quoi m’attendre niveau longueur !
    Quelque part, quand on trouve qu’une histoire est trop courte, c’est que la sauce a pris, qu’on a adhéré à l’histoire et que l’on aurait aimé que cela se prolonge 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai adoré ce roman (ainsi que sa couverture) et j’ai hâte, hâte que la suite sorte! Pareil comme toi je l’ai trouvé trop court, non pas par manque de développement mais parce que j’aurais voulu faire durer le plaisir haha.

    J’ai regardé ta première vidéo booktube et malgré le stress t’es toute mignonne dessus 🙂
    Je me suis abonnée à ta chaîne mais je crois qu’il y a un soucis car quand je vais sur ton profil je ne vois que tes abonnements, et pas tes vidéos!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s