Volutes féminines, T.1 : 50 portraits de beauté empoisonnées – Mickaël Gil

volutesAuteur : Mickaël Gil
Titre : 50 portraits de beautés empoisonnées
Editeur : Autoédité
Genre : Nouvelles
Nombre de pages : 142
Parution : 12 août 2016
Prix : 11,90€ ou 0,99€ en epub

 
RÉSUMÉ
 
« La femme et la cigarette ou l’opposition entre la beauté et le poison dans un recueil de courtes nouvelles qui s’articule autour d’un geste et de ses multiples définitions. Une introspection afin de montrer ce qu’on ne voit plus et redécouvrir l’acte de fumer sous un angle réaliste et original. Traductions multiples de la relation entre féminité et tabagisme, ces nombreux focus ont pour but d’apporter des nuances et un regard plus humain sur les fumeuses. « Femme qui fume est éphémère… » « Frêle fille qui se parfume de cette fourbe effusion, s’affuble d’une funeste confusion. » « Feu d’artifice où le féminin s’enflamme, se flétrit et s’enfume sur un fil de funambule. » »
 

MON AVIS

Je tiens encore à remercier Mickaël pour l’envoi de son recueil de nouvelles que j’ai été très contente de découvrir. Le thème abordé ici est différent de ce que j’ai pu lire avant, et j’ai aimé changer mes habitudes de lecture.

On va en effet suivre ici des femmes qui ont toutes une chose en commun : la cigarette. Ce n’est pas un thème qu’on a l’habitude de voir, et je trouve qu’il est très bien traité. Ce recueil est composé de 50 nouvelles assez courtes, qui proposent à chaque fois une nouvelle approche avec la cigarette. Chaque femme fume pour des raisons différentes, et j’ai aimé voir les sentiments qu’elle éprouve lorsqu’elle fume.

Ce que j’ai également aimé, c’est que chaque texte, en plus de parler du thème de la cigarette, aborde d’autres sujets, comme la technologie, la prostitution, le harcèlement etc. Ainsi, les nouvelles ne tournent pas en rond, ne se ressemblent pas et ne s’essoufflent pas. Après, certaines nouvelles sont plus intéressantes que d’autres, et celles que j’ai préféré sont celles qui sont un peu plus longues que les autres comme « Le Diable s’habille en tabac » ou « Ton Regard en cendrier ». J’avais plus l’impression de suivre une histoire et j’arrivais mieux à visualiser les scènes que dans les nouvelles qui font 1 page ou 2.

Et pour finir, parlons de l’écriture, qui est sans aucun doute le point fort de ce livre. Mickaël a une très jolie plume, qui est poétique et agréable à lire. Ce que j’ai le plus aimé dans on écriture, et donc ses nouvelles, ce sont les dernières phrases de chaque nouvelle. L’auteur termine toujours sur une phrase jolie et percutante.

Bon, par contre, je ne vais pas vous mentir, mon point de vue n’a pas changé quant aux fumeurs. Pour moi qui ne suis pas fumeuse, ils continuent de me polluer avec leur fumée. Où que j’aille (même dans les couloirs de la fac), ça sent la cigarette. Et puis d’ailleurs, hors sujet avec cette chronique, mais la personne qui s’est allumée une petite cigarette au calme, dans le train, on en parle ? Un jour il faudrait penser aux personnes qui ne fument pas, car je trouve ça particulièrement désagréable d’être polluée alors que moi j’ai fait le choix de ne jamais toucher à ce truc. Instant défoulement terminé, désolée !

Merci encore à l’auteur pour l’envoi de son recueil !

Les points positifs
– Une idée très originale, les thèmes de la cigarette et de la femme n’étant pas souvent abordés, ça a été une très belle surprise.
– Une très belle plume qui se lit facilement.
– Un recueil court qui se lit très vite et qui change de tout ce que l’on voit.

Les points négatifs
– Certaines nouvelles auraient mérité d’être plus longues et plus développées.

 

EN BREF

Ce recueil peut vraiment plaire à beaucoup de monde, notamment si vous êtes fumeurs, vous vous retrouverez sans doute dans certaines des situations exposées. Après, si vous êtes comme moi, non fumeur, il peut également vous plaire et vous faire changer d’avis sur certaines raisons qui poussent les gens à commencer avec la cigarette.
 

0_7c212_ebcedd4a_xl1

 
Publicités

4 réflexions sur “Volutes féminines, T.1 : 50 portraits de beauté empoisonnées – Mickaël Gil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s