Elle voulait juste marcher tout droit – Sarah Barukh

barukhAuteur : Sarah Barukh
Titre : Elle voulait juste marcher tout droit
Editeur : Albin Michel
Genre : Historique
Nombre de pages : 423
Parution : Février 2017
Prix : 21,50€

 
RÉSUMÉ
 
« La mère d’Alice vient la chercher en 1946 dans la ferme où la petite fille de 8 ans était cachée. Cette dernière avait imaginé une maman parfaite mais découvre une personne froide et très maigre, qui l’emmène à Paris. Elle devra partir en Amérique chez son père quelques années plus tard, où elle apprendra à connaître son oncle Vadim, qui changera sa vie. »
 

MON AVIS

Bonjour ! Je vous retrouve aujourd’hui avec une chronique (plus que 7 ouiii) sur un livre que les éditions Albin Michel m’ont envoyée. Un grand merci à eux, car encore une fois, j’ai passé un super moment en compagnie d’Alice et toutes ses petites aventures.

On va suivre dans cette jolie histoire Alice, qui après la seconde guerre mondiale, va retourner vivre auprès de sa maman. Celle-ci l’avait emmenée chez Jeanne pour la protéger durant la guerre. Vous comprenez donc que la séparation va être difficile étant donné qu’Alice a grandi avec Jeanne et ne se souvient pas de sa mère. Ce qui est annoncé dans la quatrième de couverture arrive seulement au bout de 100 pages, mais avant cela, l’histoire est loin d’être ennuyeuse, au contraire, j’ai beaucoup aimé suivre Alice vivre durant la guerre.

J’ai presque trouvé qu’il y avait plusieurs « genres » dans ce livre. Je m’explique, j’avais l’impression du début à la fin d’être dans un roman historique, oui, mais à partir du milieu du livre, j’ai trouvé que l’histoire prenait un autre tournant. Pendant tout le récit, Alice essaie de comprendre d’où elle vient, de percer les secrets de sa mère, et à partir d’un certain moment, l’histoire prend presque une tournure de roman d’aventures. Alice voyage, découvre des secrets qu’elle n’aurait pas dû découvrir, comprend des choses, part à la découverte de ses origines.

J’ai beaucoup aimé Alice, que j’ai trouvé mature, débrouillarde mais naïve. Elle a 5 ans au début du roman, 8 quand la guerre se termine, et tout en cherchant et en comprenant des choses, elle reste dans l’ignorance dû à son jeune âge. Et puis, j’étais triste quand elle était triste, heureuse quand elle l’était aussi, et c’est le plus important. J’ai aussi adoré Vadim qui est un personnage qu’on découvre un peu plu tard. Je l’ai trouvé très humain, et même si aux premiers abords il peut paraître antipathique et acariâtre, il se révèle est une personne extrêmement gentille, généreuse, cultivée et même drôle.

Quant à l’écriture de l’auteure, je l’ai trouvé très simple à lire et surtout très jolie. Après ce n’est pas le genre de livre où je vais noter toutes les citations que j’aime (d’ailleurs je ne le fais presque jamais), mais j’ai tout de même beaucoup aimé lire cette histoire.

Encore merci aux éditions Albin Michel pour l’envoi de ce roman !
 

EN BREF

Un très bon livre sur la guerre, ou plutôt sur l’après-guerre et comment apprendre à vivre avec des parents que l’on n’a jamais vu. Je dois aussi avouer avoir versé quelques larmes durant ma lecture, donc attendez-vous à un roman très touchant.
 

0_7c212_ebcedd4a_xl1

 
Publicités

14 réflexions sur “Elle voulait juste marcher tout droit – Sarah Barukh

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s