Phobie – Sarah Cohen-Scali

phobieAuteur : Sarah Cohen-Scali
Titre : Phobie
Editeur : Gulfstream, Collection Electrogène
Genre : Thriller
Nombre de pages : 401
Parution : 9 février 2016
Prix : 18€

 
RÉSUMÉ
 
« Une odeur de moisi. Une cave. L’obscurité totale. Et la peur. La peur qui prend aux tripes. Cauchemar… ou réalité ? Anna ouvre les yeux et prend peu à peu conscience qu’elle n’est pas en train de faire le cauchemar récurrent qui la tourmente depuis son enfance, mais qu’elle est bel et bien séquestrée. Qui l’a enlevée ? Le croque-mitaine qui la terrorise depuis qu’elle a cinq ans, ou un homme de chair et d’os ? Chargé d’enquêter sur l’enlèvement de la jeune fille, le commandant Ferreira doit collaborer avec un psychiatre, le docteur Fournier. Son enquête est vite reliée à une autre, celle de la disparition du père d’Anna, onze ans auparavant. Onze années de silence et d’oubli à parcourir. Un voyage à rebours, au cœur d’une mémoire secrète.

Anticipation, horreur, thriller, conte de fée… Les genres se mêlent pour explorer toutes les facettes de l’angoisse. »

 

MON AVIS

Bonjouuur ! Je vous retrouve aujourd’hui avec ma chronique sur la nouvelle parution des éditions Gulfstream. Je les remercie encore une fois de m’avoir envoyée le petit nouveau de la Collection Electrogène car il me faisait vraiment envie. Alors, même si je ne m’attendais pas du tout à ce genre d’histoire, j’ai adoré ma lecture !

Dans cette histoire, nous allons suivre Anna qui se retrouve séquestrée dans un endroit assez étrange, et en parallèle nous suivons le docteur Fournier et le commandant Ferreira qui mènent l’enquête pour la retrouver. Déjà, je m’attendais à suivre un thriller, à frissonner et à avoir peur, mais en fait pas du tout. J’ai plus trouvé que l’on avait affaire à un policier avec une enquête très présente. Certes, certains passages peuvent faire stresser si vous êtes assez sensibles à ce genre de récit, mais cela n’a pas été mon cas.

J’ai assez vite su le pourquoi du comment, déjà parce que je m’étais spoilée en regardant le nombre de pages, mais même avant cela, une de mes hypothèses se rapprochait de la vérité. Ce n’est pas parce que c’est prévisible, loin de là, c’est juste que mon cerveau a fait le rapprochement avec un autre livre, ne me demandez pas comment j’ai fait étant donné qu’ils n’ont aucun lien. J’avoue aussi que j’ai eu un peu peur au début, lorsque j’ai vu que LA révélation était donnée assez tôt, et même si j’aurais préféré qu’elle soit livrée un peu plus tard, ça n’a pas gâché l’histoire. Les 150 dernières pages sont très très riches en questionnements, et la révélation n’a fait qu’apporter encore plus de questions auxquelles on tentait de répondre avec Ferreira.

Les seuls petits points négatifs que je pourrais relever, c’est le manque d’action que j’ai ressenti durant les 100 premières pages. Il ne se passait pas grand chose et j’avais l’impression que l’histoire n’avançait pas. Heureusement, cela change assez rapidement puisque l’enquête commence à se mettre réellement en place juste après. Ensuite, je ne suis pas spécialement fan des polars, or ici j’avais plus l’impression d’être dans ce genre que dans un thriller. J’aurais aimé avoir un peu plus peur, mais j’ai tout de même beaucoup apprécié l’enquête mise en place.

Pour parler un peu des personnages, j’ai beaucoup apprécié Anna que j’ai trouvé très courageuse. Elle ose aller au devant de ses peurs. Mais elle est surtout très intelligente et futée, elle sait comment réagir et sait quoi faire dans les situations dans lesquelles je serais personnellement restée en position foetale sans vouloir bouger. J’ai également bien aimé Ferreira, c’est un personnage qui sait ce qu’il veut. Il fait tout pour connaître la vérité et ce qu’il s’est réellement passé même s’il est aussi perdu que nous. Mais il est aussi assez touchant, il nous cache quelque chose que l’on découvre seulement à la fin, et on comprend en quelques sortes ses motivations.

Quant à la plume de l’auteure, elle se lit très facilement et est très agréable. Il m’a été assez difficile de lâcher ma lecture par moment, car l’auteure réussit à nous transporter dans son histoire et elle nous tient en haleine jusqu’au bout !

Encore merci aux éditions Gulfstream pour l’envoi de ce livre !
 

EN BREF

Un très bon livre, addictif, surprenant et qui se dévore tout seul. Si vous aimez les enquêtes policières, ce livre est fait pour vous, et si vous aimez frissonner, peut-être qu’il vous conviendra également. Ce que je retiens avant tout de ma lecture, c’est toutes les questions que je me suis posée durant l’histoire et toutes les révélations que l’auteure sème. Je vous le conseille donc vivement !
 

0_7c212_ebcedd4a_xl1

 
Publicités

19 réflexions sur “Phobie – Sarah Cohen-Scali

  1. J’adore cette maison d’édition que ce soit pour son choix de livre ou les tranches colorées. J’ai également « Memorex » à lire/emprunter à la média un jour, mais j’ai hâte de m’y mettre.
    Ce roman me tente beaucoup même si tu soulèves le manque d’action et la peur pas assez présente. La couv’ m’attire. *w*

    Aimé par 1 personne

    • Je réponds 1 mois après… Bravo Amandine ! :’)
      Cette maison d’éditions est une des meilleures sérieux *.* Je vais également lire Memorex d’ici quelques semaines, hâte de voir ton avis du coup. Je pense quand même qu’il peut te plaire malgré le manque d’action et de frissons, bonne lecture d’avance alors si jamais tu réussis à l’emprunter 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s