Les Silences de Thalès – Hélène Louise + Un piano en hiver

sans-titre-3Auteur : Hélène Louise
Titre : Les Silences de Thalès
Editeur : Editions de la Chimère
Genre : Contemporain, jeunesse
Nombre de pages : 212
Parution : 2016
Prix : 11€

 
RÉSUMÉ
 
« Thalès vient d’emménager à Bayères-sur-Loire. Elle a seize ans, un prénom improbable et le goût des mots. Elle a un nouveau chien, un nouveau chat, une nouvelle maison. Elle a aussi un père, Pierre (professeur de mathématiques, vraisemblablement dépressif, addict au crochet) et une petite sœur, Sidonie (surdouée, hypersensible, gothique). Mais depuis un an déjà, Thalès n’a plus de mère. Entre deuil-story et comédie romantique, une histoire positive et divertissante. »
 

MON AVIS

Encore un très grand merci à l’auteure pour l’envoi de ce roman qui me faisait vraiment envie, d’une part pour sa couverture (oui je sais, c’est superficiel), d’autre part grâce à Pauline (http://iletaitunefoislalecture.blogspot.fr/) qui a eu un gros coup de cœur pour lui. Alors, si j’ai aimé cette jolie histoire, j’ai trouvé plusieurs défauts qui m’ont freinée durant ma lecture.

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en commençant ce roman. Je savais que c’était une histoire de deuil et de reconstruction, avec une héroïne qui déménageait et se construisait une nouvelle vie. Et c’est exactement ça. Ce n’est pas une histoire riche en action, mais un joli récit tout en simplicité. J’ai vraiment beaucoup aimé l’univers et l’histoire dans laquelle j’avais envie de me replonger dès que je n’avais pas ouvert le livre depuis plusieurs heures. C’est une histoire toute douce, qui fait du bien. Après, j’aime les romans qui bougent, les romans avec de l’action, donc c’est vrai que j’aurais aimé un peu plus de rebondissements, même si ce n’est clairement pas le genre de ce livre, ce qui n’est pas un reproche.

Pour parler des personnages, j’ai beaucoup aimé Sidonie, la sœur de Thalès. Elle a 11 ans (il me semble) et même si elle est assez mature, elle garde un côté enfantin et vulnérable. Elle ne se remet pas vraiment de la mort de sa mère mais tout au long du livre on la voit grandir et l’accepter. Quant à Thalès, je l’ai plutôt bien aimé, même si je l’ai trouvée effacée par rapport à sa sœur qui est un personnage assez exubérant et auquel on s’attache plus, notamment grâce à sa jeunesse. Chaque personnage a son propre caractère et chacun d’eux est attachant.

J’ai trouvé l’écriture très jolie, l’auteure écrit vraiment bien, le style est fluide et ça je ne peux pas le lui reprocher. Mais j’ai eu un gros problème avec les fautes d’orthographe mais aussi celles d’inattention présentes tout au long du livre. J’en ai relevé 9 ce qui est assez conséquent étant donné le nombre de pages. Après, c’est un livre autoédité, donc je peux comprendre ces erreurs.

Mais j’ai également trouvé qu’il y avait beaucoup, voire beaucoup trop de références et de phrases en anglais. Comme elles sont traduites en bas de page, même si je comprenais ce qu’elles signifiaient, mes yeux ne pouvaient s’empêcher d’aller regarder et cela me coupait durant ma lecture. Quant aux nombreuses références, je trouvais qu’elles apportaient de la fraîcheur et du dynamisme et que l’auteure avait de la culture. Mais au bout d’un certain nombre de pages, j’ai presque fait une overdose, j’aurais donc préféré et plus apprécié ces références s’il y en avait moins.

UN PIANO EN HIVER
 
Dans cette petite nouvelle de 20 pages, nous suivons Thalès, Sidonie et leur père, Pierre avant qu’ils ne déménagent dans leur nouvelle maison. J’ai beaucoup aimé cette nouvelle qui est très courte et qui se lit facilement. On suit surtout Thalès et sa sœur qui vont sortir de chez elles pendant quelques heures. L’écriture est encore une fois très jolie, l’univers tout doux et l’histoire très agréable.
 
Encore un grand merci à Hélène Louise pour l’envoi de ce roman !
 

EN BREF

Un bon livre et une nouvelle très sympa qui mérite d’être plus connu. Même si j’ai relevé quelques petits défauts qui m’ont dérangée durant ma lecture, je l’ai beaucoup apprécié.
 

zgrr

 
Publicités

6 réflexions sur “Les Silences de Thalès – Hélène Louise + Un piano en hiver

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s