Rouge Rubis T.1 (trilogie des gemmes) – Kerstin Gier

570mng5m Auteur : Kerstin Gier
Editeur : Milan, collection Macadam
Genre : Fantasy, Young Adult
Nombre de pages: 352

 
RÉSUMÉ
 
« Elle est le Rubis, la douzième, l’ultime voyageuse. Avec elle, le Cercle est refermé, le secret est révélé. Un secret qui remonte à la nuit des temps.
Gwendolyn est une lycéenne comme les autres. Bon, d’accord, elle voit des fantômes dans les couloirs de son lycée, mais d’abord elle n’en voit qu’un, et puis personne n’est parfait. Pour le reste, c’est le grand ordinaire, avec des profs barbants, une mère exigeante, des frères et soeurs casse-pieds..
Mais lorsqu’elle se retrouve soudain projetée au début du siècle dernier, Gwendolyn panique. Ça ne dure pas très longtemps, mais quand même! Elle qui se croyait banale s’avère être marquée du sceau des veilleurs du temps. De ceux qui voyagent à travers les âges pour accomplir de mystérieuses missions.
De quoi sortir du train-train quotidien.. »
 
 

MON AVIS

Après tous les avis dithyrambiques disant que c’était un livre à ne pas louper, j’ai décidé, à mon tour, de me lancer. Même si ce livre m’a pas mal déçu et si certaines choses m’ont dérangé, j’ai quand même assez apprécié ma lecture.

J’ai beaucoup aimé l’idée du voyage dans le temps. Je me mets de plus en plus à apprécier ces époques du XIXème siècle ou du XVIIIème siècle. Donc lorsque j’ai vu de quoi parlait ce livre, j’étais obligée de me lancer. On suit Gwendolyn qui se retrouve malencontreusement plongée dans le passé et qui ne sait pas quoi faire, étant donné que ce n’est pas elle qui devait hériter de ce don, mais sa cousine. S’en suit alors une histoire riche en secrets et mêlée d’embûches pour la jeune héroïne.

Mais voilà, si l’intrigue était plutôt bonne, je l’ai trouvé assez mal exploitée. L’histoire met beaucoup de temps à se placer et à véritablement commencer, presque la moitié du livre. Et puis ensuite j’avais l’impression d’avoir loupé un bout. Je ne sais pas si c’est moi, mais je ne comprenais pas le but de ces sauts dans le passé qu’elle devait effectuer, et ce, jusqu’à la fin. C’est seulement vers la fin du roman que j’ai enfin compris le but de l’histoire. Cela m’a donc assez dérangé de lire un livre et de ne pas comprendre le but de l’intrigue, ou plutôt le but des protagonistes.

Toutefois, ce n’est pas la seule chose qui m’a dérangé. L’écriture m’a beaucoup gênée, même si elle reste très fluide. Nous sommes dans ce livre dans un point de vue omniscient, et nous connaissons donc chaque pensée de Gwendolyn. Voilà la problème. Elle est assez jeune, et de ce fait, j’ai trouvé qu’elle faisait des remarques lourdes, futiles, et sans grand intérêt. Le genre de remarque que l’on fait lorsqu’on est jeune. Si j’avais donc sans doute été moins âgée, cela ne m’aurait pas dérangé, mais malheureusement pour mon âge, ce n’est pas très bien passé. L’écriture est donc en lien avec l’âge de la protagoniste, c’est-à-dire à la fois très simple et frivole.

Quant à Gwendolyn, elle commençait sérieusement à m’énerver. Même si c’est la seule qui m’a fait de l’effet puisque j’ai trouvé les autres très peu développés. J’ai trouvé Gwendolyn très niaise et surtout très immature. Je ne me suis pas du tout attachée à elle. Ses remarques  » »drôles » », je n’en pouvais plus. Moi c’est le genre de chose qui me fait lever les yeux au ciel. Je vais passer pour une fille chiante, je m’en rends très bien compte et je m’en excuse haha, mais moi ce genre de remarque ne me fait pas du tout rire. Et donc quand l’héroïne en fait plusieurs tout au long du livre, je ne peux que la trouver agaçante.

Par contre, j’ai beaucoup aimé la fin. Il y a eu enfin un peu d’actions et j’ai bien apprécié. Pleins de secrets sont ainsi révélés, et remettent alors tout en question. Je dis bravo à l’auteur parce que c’était mal parti pour que je lise le tome 2, mais avec toutes ces révélations, j’ai très envie de connaître la suite. Donc même si j’ai trouvé pas mal de défauts à ce livre, il se laisse lire. Ce n’est certes pas LA lecture du siècle, et celle que j’attendais, mais la fin a tout chamboulé. C’est un livre que je risque vite d’oublier puisque c’est le genre qu’on lit comme ça, sans se prendre la tête et sans être vraiment passionné par l’histoire, mais qui reste quand même agréable.

Les points positifs
– La fin, et ses secrets
– L’ambiance

Les points négatifs
– L’écriture
– Les personnages

EN BREF

Un livre très simple, sans prise de tête, qui peut très bien convenir en tant que lecture d’été. C’est toutefois un livre très jeunesse, pour ma part, et qui peu donc dérangé les plus exigeants.
 
huoon
 
Publicités

9 réflexions sur “Rouge Rubis T.1 (trilogie des gemmes) – Kerstin Gier

  1. Ce livre a été mon tout premier coup de coeur, voyons ce que tu en dis :3 Je n’ai pas grand chose à en dire, j’ai lu ce livre à mes 17 ans, aujourd’hui j’en ai 20 ^^ mes attentes ne sont plus les mêmes et je préfère me souvenir que ce fût un régal car je sais qu’au jour d’aujourd’hui, il aurait eu une bonne note mais pas un coup de coeur ^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s